mardi 1 septembre 2015

Promenade au Peyrou, Montpellier : 1900 > 2015 (I)










J'aime cette époque pour sa féminité et sa mise en valeur des courbes, même si le corset et les froufrous entraver à l'excès : une source d'inspiration pour s'habiller aujourd'hui !


 Les dentelles et les broderies de cette époque sont fabuleuses.

Je n'ai pas les moyens en ce moment de m'offrir des pièces d'époque (certaines partent à l'hôtel Drouot pour moins de 300 euros, st une robe Max Azria - encore une marque dont les tissus perdent en qualité d'année en année...). 
Ma robe est une imitation en synthétique (hélas - elle tient très chaud!), de belle qualité toutefois... Je l'ai payée 15 euros dans une liquidation de magasin de costumes...
L'ombrelle, prêtée par la photographe, Séverine Dartois, que je remercie pour cette belle séance, comme je remercie le ciel de nous avoir offert ces lumières et ces nuances. Si vous visitez Montpellier, le Peyrou en lui-même n'a rien d'extraordinaire, mais l'ambiance, le panorama et les couchers de soleil valent la peine.

Je posterai une dernière série de ce jour-là, plus tard dans le soir : cela donne une autre atmosphère encore.

jeudi 27 août 2015

Un grand besoin de douceur...

Tout est dans le titre !
Pour cette série, je porte mon vêtement préféré entre tous : cette jupe longue en soie, achetée en soldes cette année chez Mes Demoiselles. Vraiment une très belle marque, l'une des seules qui me donne envie d'acheter du neuf au regard de la qualité des tissus. Je vous l'avais fugacement montrée dans cet article sur mon week-end à Bordeaux
Elle a une ampleur phénoménale (heureusement qu'elle est facile à repasser!!), qui ne se voit pas assez sur les photos d'ailleurs ; lourde, caressante, souple, luisante, bruissante, magnifique. Lorsque je la porte, c'est comme une caresse permanente, un voile frais en été, chaud en hiver... La soie, c'est magique ! 
Le haut vient d'une ancienne collection Chattawak, que j'aime pour sa délicatesse (voile de coton) et sa couleur pêche douce. 
Les boucles d'oreille sont de la jolie entreprise Retour de plage (Oléron / La Rochelle), dont je vous avais déjà parlé. 
Le panama, je ne vous le présente plus !
Le tout ne pèse rien, et m'apaise, comme ce sous-bois qui peint ses feuilles sur soie... et cet esprit Belle Epoque modernisé (et sans corset^^) que j'apprécie beaucoup. 
Une douce fin de mois d'août à vous ! 








 Photographe : Séverine Dartois

lundi 24 août 2015

Blanc du Nil

Pour inaugurer la dernière semaine d'août, une tenue toute simple, mais que j'aime beaucoup.

J'ai acheté ce haut en guipure blanche chez Blanc du Nil, magasin bien connu des villes touristiques de France. On y trouve des articles de qualité et de provenance variables, mais il y a de jolies choses, des mailles convenables, des prix raisonnables (35 euros pour mon haut), et certains vêtements sont fabriqués en France. 
Sous ce type de vêtement, on a coutume de mettre une débardeur blanc, mais je trouve que ça gâche complètement la beauté de la guipure sur la peau du dos et du décolleté (surtout bronzée :-)). J'ai donc opté plutôt pour un bustier (Aubade, don d'une amie!), bien opaque mais qui laisse libre le maximum de peau dans le dos, sans faire trop soutien-gorge devant non plus : qu'en pensez-vous ?
Quant à la jupe (sans marque), en coton tout simple, je l'ai payée 5 euros en dépôt-vente de rase campagne, un jour où je cherchais le vêtement le moins serré possible pour une épreuve écrite de 7 heures très angoissante... J'ai craqué sur la couleur. 

Photographe : Séverine Dartois.



samedi 22 août 2015

La cueilleuse de coings


Dans le verger du parc Meric, à Montpellier, il y a des coings, des  pommes et des mûres !








  

Cet article est le premier d'une série présentant mes vêtements préférés, dans de beaux endroits de Montpellier, et photographiés par mon amie Séverine Dartois, corsetière et couturière, dont vous pouvez admirer les créations ICI. C'est aussi elle qui fera la compote des coings ramassés, au cas où vous auriez cru à un ramassage factice ! C'est également grâce à elle que j'ai découvert ce parc excentré et très agréable pour se promener. 

Coiffure :

J'aime beaucoup boucler mes cheveux, mais ils sont épais et lourds, aussi elles ne tiennent que quelques heures, avant de muer en ondulations de plus en plus lâches (sur les photos, elles ont déjà deux heures).
Je n'utilise aucun bigoudi ou autre (j'ai vu des tutoriels avec des chaussettes en guise de bigoudis, mais je n'ai pas réussi à m'en servir). Je vous présente ma technique, économique, rapide et efficace !
- Laver les cheveux et les laisser évacuer le gros de l'humidité (pressage dans une serviette sans frotter, puis séchage à l'air libre pour ma part).
- Lorsqu'ils sont encore un peu humides, répartir un peu de mousse coiffante (bio de préférence), retrouver sa raie naturelle, puis faire deux chignons, en partant bien du haut du crâne et en torsadant les cheveux au maximum, dans un sens ou dans l'autre selon le sens voulu pour les boucles (tournées vers l'intérieur ou vers l'extérieur). Je les fixe avec un élastique + 2-3 épingles. Bien enrouler les dernier cm pour ne pas avoir les pointes toutes raides, contrairement à moi sur les photos, parce que je suis allée trop vite pour les faire ! ^^
- Eventuellement, passer un petit coup de sèche-cheveux doux sur les chignons.
- Garder le plus longtemps possible les chignons.
- Au moment de les défaire, y aller très délicatement, puis détendre les mèches et mettre les boucles en place à sa convenance, mais toujours en passant les doigts avec douceur. Et voilà !

Mes cheveux sont sans coloration (ma dernière couleur, végétale, remonte à l'année dernière), et je ne les traite qu'avec des produits naturels. La veille de cette séance, je les ai laissés toute la nuit avec une huile capillaire de la marque Khadi, une gamme dont je reparlerai.

Tenue :

- Haut payé 2 euros aux Puces il y a environ... très longtemps.
- Chaussures Tamaris qui ont plusieurs années aussi.
- Panama de Panama qui me suit depuis longtemps et qui a déjà fait plusieurs apparitions par ici.
- Jupe Pepe Jeans (un style inhabituel chez eux!), achetée dans le très joli dépôt-vente d'Agnès, La Reine de Sicile, 60 rue du Roi-de-Sicile, évidemment (à Paris) ! 22 euros en soldes (oui, même les dépôts-ventes soldent - parfois, et alors c'est la fête!). Du petit prix au luxe, on trouve de tout.

A très bientôt pour la suite, et notamment un gros article sur les Rencontres photographiques d'Arles.

jeudi 20 août 2015

Un petit tour à Uzès (Gard)

Cette année, j'arpente beaucoup le Gard.
Je sais que je radote, mais je ne me lasse pas de découvrir et redécouvrir ma région... Il y a toujours un coin que l'on n'a pas encore vu, aussi beau que le bout du monde. 
Alors, si vous allez vers Nîmes, ne manquez pas Uzès, ville médiévale ravissante, venteuse, ombragée, pleine d'Histoire et de jolies boutiques. Des ressemblances avec Sommières, non loin de là, mais elle a son charme à elle, et plus de panache peut-être (mais elle est moins populaire).  [A propos de Sommières, ne manquez pas Villevieille-Salinelles, son château d'architecture Renaissance précoce, et son festival de musique classique.]
Quelques mauvaises photos et bonnes adresses pour vous... J'avais peu de temps, pas d'appareil photo, et mon téléphone manquait de batterie... Bref, je me suis promis d'y retourner, et de faire beaucoup mieux,tout en voyant beaucoup plus de choses ! En attendant...

Dans cette ville chargée d'aventures romaines, protestantes et industrielles (entre autres), les bâtiments, impressionnants et variés, permettent de faire défiler les siècles en beauté, avec une belle harmonie d'ensemble. Il n'y aucun panneau nulle part, alors, petit conseil : passez par l'Office de tourisme (dans sa chapelle XVIIe) avant d'arpenter les rues. La visite guidée nocturne me ferait bien envie...





Pour manger :


La jolie place aux Herbes (aux platanes, plutôt) est LE lieu de toutes les terrasses... bondées.
Un tout petit peu plus loin, à l'écart juste ce qu'il faut, en face des glaces artisanales, nous avons déjeuné à une terrasse plus petite : équipe investie, jolie carte de saison et de région, produits savoureux. Mais impossible de retrouver le nom du restaurant ! Désolée... :-/ Quel boulet !

Pour un budget plus élevé et une atmosphère de charme : LE BEC A VIN est incontournable ! Vous ne serez pas déçu(e) !

Si vous avez envie de vous offrir de jolis cadeaux sans vous jeter dans un piège...

- Toutes sortes de marchés et brocantes bien agréables

- La petite librairie Soie, boulevard Victor Hugo, est plus discrète que Le Parefeuille, qui se trouve sous les Arcades, mais vous y trouverez un accueil beaucoup plus chaleureux, et des événements organisés régulièrement.

- Juste à côté du château, vous trouverez So..., un dépôt-vente de vêtements qui était fermé entre 12h et 15h, mais qui avait l'air alléchant !
- Il y a de nombreuses petites boutiques de créateurs. J'ai surtout repéré le mix boutique / salon de dégustation A la source, 8, place d'Austerlitz. J'y ai admiré en vitrine ce collier de Grisel Delgado, mais il ne figure pas dans sa boutique Etsy...

Comme d'habitude, n'hésitez pas à vous perdre dans les ruelles pour profiter de la beauté des façades assoupies à l'ombre ou écrasées de soleil... et à lever le nez pour admirer les balcons, sans oublier le jardin médiéval. Les fils électriques s'absentent et les lanternes, les volets, tout est beau, décliné dans l'authenticité. 

Tout autour de la ville, de très beaux endroits pour se promener, dans la nature ou dans d'autres villages... et manger des Haribo, si l'on est amateur (magasin d'usine). On trouve également à proximité un double musée 1900 / du jouet ancien.

Bonnes balades !